Projets en cours

Réforme de l’énergie au Mexique

En décembre 2013, le Mexique a mis en œuvre des modifications de sa constitution. Ces changements ont déclenché la réforme du secteur des hydrocarbures, d’un marché monopolistique détenu par l’état à un marché plus ouvert et plus compétitif.

Pour réaliser pleinement le potentiel de la réforme énergétique mexicaine, il faut prendre en compte les opportunités et les défis de l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur pétrolier et gazier au Mexique. L’École de politique publique s’est associée à son partenaire l’École de transformation publique et gouvernementale Tecnológico de Monterrey au Mexique pour travailler sur deux projets pluridisciplinaires d’une durée de cinq ans.

Les prélèvement illégaux sur les pipelines mexicains constituent un grave problème, qui a causé des pertes humaines dans ce pays où l’on procède actuellement à une réforme du secteur énergétique. Les explosions des fuites d’essence y ont tué des centaines de personnes, tandis que les pénuries ont provoqué d’interminables files d’attente aux pompes à essence un peu partout au pays.

Bénéficiant d’un soutien financier du gouvernement mexicain, le ERGP collabore actuellement avec l’École de gouvernance et de transformation publique, de l’Institut Tecnológico de Monterrey au Mexique, afin de trouver des solutions à ce problème de grande importance. Intitulé « Zéro incident pipelinier », l’objectif du projet est d’améliorer le système de transport pétrolier et gazier tout en assurant que le gouvernement ait en main les outils nécessaires pour traiter la question et que les populations collaborent pour mettre fin à ce genre de vol.

Un an après le lancement de ce projet d’une durée de cinq ans, la première étape consiste à analyser le cadre politique actuel et à mieux comprendre l’étendue du problème. L’équipe a mis sur pied une base de données qui recueille l’information sur les incidents pipeliniers afin de savoir où, quand et pourquoi de telles fuites ont lieu. À l’aide de cette information, le ERGP apporte son expertise pour favoriser le développement d’un cadre politique qui permettra au Mexique d’améliorer son système pipelinier.

En plus des prélèvements illégaux, le système pipelinier mexicain doit faire face à certains aspects techniques, notamment la prévention de la corrosion et la gestion d’un plan d’entretien adéquat. Le PGRE met à profit l’expérience canadienne en matière de pratiques exemplaires et d’application des politiques et de la réglementation dans le but d’améliorer la résilience du système de transport pétrolier et gazier au Mexique.

L’objectif à long terme vise la création d’un centre décisionnel dans lequel les partenaires travaillent de concert pour mener des analyses sur les politiques et la réglementation, tout en assurant les bénéfices liés au développement et en minimisant l’empreinte écologique et sociale. Le ERGP est fier de cet important projet qui apporte un précieux soutien à ses collègues mexicains.

Dans le contexte de la réforme du secteur énergétique et des appels à l’investissement dans l’industrie pétrolière et gazière au Mexique, il est important de doter le pays d’une main-d’œuvre qualifiée pour occuper les nouveaux emplois qui seront créés. Bénéficiant d’un soutien financier du gouvernement mexicain, le ERGP collabore actuellement avec l’École de gouvernance et de transformation publique, de l’Institut Tecnológico de Monterrey au Mexique, pour trouver des façons d’assurer que la main-d’œuvre reçoive la formation nécessaire et les certifications exigées par les entreprises internationales.

La première étape du projet consiste à analyser l’offre et la demande en matière de main-d’œuvre et à repérer les lacunes ainsi que les occasions pour répondre aux éventuels besoins en main-d’œuvre des entreprises internationales. Le ERGP met à profit l’expérience canadienne, de même que les démarches d’autres pays, pour permettre au Mexique de prendre des décisions éclairées sur les politiques les plus appropriées en ce sens.

L’objectif à long terme vise la création d’un centre décisionnel où les partenaires collaborent pour assurer la mise en place d’une main-d’œuvre qualifiée pour les emplois qui seront créés dans la foulée de la réforme énergétique. Ce centre fera appel à un processus décisionnel collaboratif pour analyser les changements que les établissements d’enseignement et de formation pourraient apporter à leurs politiques et programmes afin de favoriser le développement des ressources humaines, des fournitures et des services nécessaires.

Le ERGP propose également à ses collègues mexicains une formation continue en matière d’élaboration des politiques, notamment grâce au certificat à l’intention des cadres, aux échanges étudiants et aux séjours en résidence pour les chercheurs mexicains, lesquels leur permettent de rencontrer divers partenaires canadiens et d’acquérir une connaissance pratique du système en place au Canada.